Projet de loi sécurité globale : partie 1

En ce 1er décembre, nous inaugurons la première publication de notre calendrier de l’avent ELLES.
ELLES est un média féminin et féministe abrité par SP3AK3R. Un moyen de se retrouver du 1er au 24 décembre inclus avec des thématiques actuelles, des portraits de femmes, des vidéos…
Partie 1 :
___________________________
Mardi 24 novembre 2020, l’assemblée nationale a examiné en première lecture et adopté la proposition de loi relative à la sécurité globale. Elle devrait être examinée par le Sénat en janvier prochain.
Plusieurs articles traitent de la question de la diffusion d’image et de la vidéosurveillance, mais c’est l’article 24 qui fait l’objet de très vives controverses.
Les syndicats de journalistes, les associations de droits de l’Homme et les citoyens expriment depuis maintenant plusieurs jours leur indignation face à cet article du projet de loi, jugé liberticide.
L’article 24 prévoit en effet de pénaliser la diffusion malveillante d’images des policiers et des gendarmes. Images qui, rappelons-le, ont permis encore récemment la révélation de violences commises par des policiers à l’encontre de réfugiés, d’un producteur de musique, ou de journalistes. Images qui font partie des seules armes de défense dont disposent les victimes de violences policières.
Pour débattre de cette question, nous avons souhaité recueillir les témoignages d’un jeune strasbourgeois, Mohamed, et d’une journaliste, Aurore Gorius (Les Jours).
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.